sexta-feira, agosto 15, 2014

Céline


PHILIPPE MURAY

Paris, 1981
Éditions du Seuil
1.ª edição
20,5 cm x 14 cm
242 págs.
exemplar muito estimado; miolo limpo
22,00 eur (IVA e portes incluídos)

Recusando omitir o escritor Louis-Ferdinand Céline da história da cultura europeia do século XX, o importante ensaista francês Philippe Muray (1945-2006) também não deixa de relembrar-nos o anti-semitismo do romancista, «ses centaines de pages d’appel au meurtre», assim como os nomes de outros que souberam à época dissimular o seu colaboracionismo, enquanto faziam a corte à mesa de oficiais nazis de Weimar, como Giono, Montherlant, ou Cocteau. «[...] Céline [...] n’avait pas grand-chose de commun, même dans son ignominie, avec les écrivains collaborateurs des années 40. Aurait-il davantage à voir avec les nouveaux nazis qui, aujourd’hui, un peut partout, reprennent confiance, empestent à nouveau l’air de leurs celtitudes, grécitudes, suscitent des débats, gagnent du terrain, se font réaccepter, discuter, attaquer, réintégrer, défient les morts des camps de venir prouver que les chambres à gaz ont existé. [...]
[...] Dans le télescope agité de ses romans et de ses pamphlets, s’ouvre, se dissipe, se précise la fresque du monde qu’une guerre sans fin ensemblise. Nous n’avons sûrement pas encore vu le pire. Céline a été, ou a dit, le pire. En ce sens, il nous attend encore.»

pedidos para:
telemóvel: 919 746 089